Est-il conseillé aux personnes atteintes de maladies auto-immunes de prendre ImunoBran MGN-3?

31/10/2018

Les maladies auto-immunes sont des états pathologiques au cours desquels le système immunitaire, ayant perdu la capacité de différencier le soi du non-soi, attaque le propre corps du patient. Des exemples de maladies auto-immunes sont la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, le psoriasis et la maladie de Crohn. Si le problème est grave, les médecins prescriront des immunosuppresseurs afin d'atténuer la gravité de cette auto-attaque. Les immunosuppresseurs sont également indiqués pour les greffes d'organes, de tissus ou de cellules afin de réduire le rejet par le système immunitaire. Si vous êtes traité par des immunodépresseurs, il vous est fortement déconseillé de prendre ImunoBran MGN-3, ou du moins non sans avoir préalablement consulté votre médecin.

L'une des raisons à cela serait que, chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, l'activité des cellules NK tend à diminuer et le nombre de macrophages à fluctuer sensiblement Dans ces circonstances, ImunoBran MGN-3 peut contribuer à stimuler l'activité de ces cellules NK et atténuer les variations du nombre de macrophages. Cependant, stimuler l'activité des lymphocytes avant de réduire suffisamment les fluctuations peut aggraver les symptômes pendant un mois environ après avoir commencé à prendre ImunoBran MGN-3. Pour cette raison, il est recommandé de débuter par des faibles doses et les augmenter progressivement, en surveillant attentivement les symptômes éventuels.

L'effet anti-inflammatoire de ImunoBran MGN-3 est un facteur supplémentaire à prendre en considération. Le docteur Yuzo Endo, conseiller de Daiwa Pharmaceutical, souffrant de polyarthrite rhumatoïde a expérimenté ImunoBran MGN-3 sur lui-même. Il a été si impressionné par les résultats qu'il a commencé à examiner les autres aspects de ce complément.